Carte d'identité Méditerranée
Gorgones blanches visitées par un bathyscaphe Gros plan sur une gorgone blanche par 2500 mètres de fond. Cartes des profondeurs d'après Emig & Geistdorförfer, 2004
> Cliquez sur l'image pour
afficher le diaporama
Une mer profonde

L’histoire géologique de la Méditerranée, très mouvementée, est totalement liée à ce qu’on nomme « la tectonique des plaques ». Le rapprochement, toujours actuel, des plaques africaine et eurasienne, est à l’origine d’importants phénomènes de collisions continentales et de subduction (enfoncement d’une plaque tectonique sous une autre) qui expliquent la forte activité sismique de la région et la présence de nombreux volcans (Vésuve, Etna, Stromboli).


Il y a cinq millions d’années, lors d’un épisode appelé « crise messinienne », le détroit de Gibraltar se referma. Pendant des centaines d’années, l’eau s’évapora et la Méditerranée fut progressivement réduite à un grand lac salé asséché. Des dépôts salins, encore présents aujourd’hui au fond de la mer, témoignent de ce phénomène. Lors d’un nouvel épisode géologique, la digue naturelle qui séparait l’océan Atlantique et la Méditerranée se rompit. L’eau de l’océan se déversa alors en Méditerranée sous la forme d’une gigantesque cascade d’eau de mer. Il fallut quarante ans pour remplir de nouveau la Méditerranée.


La profondeur moyenne de la Méditerranée est de 1500 m. Le point le plus profond, situé dans une fosse, la « Calypso Deep » en mer Ionienne au large de la Grèce atteint 5 267 mètres !


Pour visionner le point : http://www.nestor.noa.gr/map/map.html


Copyrights © Musée océanographique de Monaco - Réalisation Media & Events