Accueil > Biodiversité : Ses beautés à préserver > Rochers entre 2 et 10 mètres
Ses beautés à préserver
> Cliquez sur les images pour agrandir
Rochers entre 2 et 10 mètres
Sur les rochers plus bas, entre 2 et 10 mètres, le décor change encore.
On découvre des algues aux noms étranges et poétiques : le codium en boule, la monnaie de Poséidon, l'acétabulaire, la padine, la dictyota.

Sur les rochers, « broutent » diverses espèces d’oursins, l'oursin comestible mais aussi l'oursin noir qu'il ne faut pas ramasser, de nombreuses étoiles de mer.

En observant attentivement, le plongeur en apnée pourra remarquer que le moindre centimètre carré est colonisé par une multitude d'organismes : algues, anémones coloniales, bryozoaires, éponges.

Ces fonds sont le domaine des poulpes, des galathées (crustacés très colorés) qui se cachent dans les fissures, tandis que les ophiures (qui ressemblent aux étoiles de mer) se nichent sous les pierres.
Sur le sable, entre les rochers, de nombreux concombres de mer (appelés encore les holothuries) fouinent à la recherche de débris organiques comestibles.
Copyrights © Musée océanographique de Monaco - Réalisation Media & Events